Accueil Moto GP Battre Bagnaia dans la course MotoGP de Jerez « n’est pas possible » –...

Battre Bagnaia dans la course MotoGP de Jerez « n’est pas possible » – Quartararo

119
0

Quartararo et Bagnaia ont été les pilotes les plus forts du week-end de Jerez, avec les deux pilotes partant 1-2 sur la grille – Bagnaia prenant la pole devant Quartararo – et montrant le meilleur rythme de course dans la FP4.

Les deux pilotes sont partis à égalité, mais Quartararo a été devancé par Bagnaia et est resté derrière le pilote Ducati pendant les 25 tours de la course.

En raison de la pression de son pneu avant qui augmentait derrière Bagnaia, Quartararo est revenu à l’air libre à un moment de la course pour monter une attaque dans les derniers tours.

Mais, malgré un retard de 0.285 secondes sur Bagnaia au drapeau à damier, Quartararo dit qu’il était impossible de dépasser le pilote Ducati.

« Oui, c’était difficile », a déclaré Quartararo, qui mène désormais le championnat avec sept points d’avance, à propos de sa course. « Mon objectif était de dépasser Pecco dans les deux, trois premiers tours. Mais il était super rapide, il freinait super bien et serré.

Lire aussi:  Crutchlow remet en question son retour en MotoGP à Aragon après le chaos du premier tour.

« Donc, c’était dur et quand j’étais derrière lui, mon pneu avant avait la sensation que la pression et la température avant étaient super élevées.

« Et j’ai dû faire un petit écart avec Pecco parce que je ne pouvais pas rouler derrière lui.

« Puis dans les derniers tours, j’ai fait de mon mieux pour tenter quelque chose, mais ce n’était pas possible de tenter des dépassements parce qu’il était super rapide, super régulier.

« Mais je suis vraiment heureux de cette course parce que notre rythme était fort. »

Quartararo a ajouté qu’un petit moment au virage 11 dans le dernier tour l’a poussé à renoncer à toute tentative d’attaquer Bagnaia dans le dernier virage – bien qu’il admette qu’une tentative aurait été difficile de toute façon étant donné la qualité du freinage du pilote Ducati.

Lire aussi:  Aragon MotoGP : Aleix Espargaro : Je n'ai jamais perdu la foi, fier du championnat que je fais

« Le dernier tour, je poussais comme un fou, mais j’ai essayé de faire le virage 11 super rapide pour essayer de prendre le dernier virage, mais j’ai perdu l’avant un peu dans le virage 11, » a-t-il ajouté.

« J’ai dit ‘OK, je vais lentement’. Il y avait deux virages à faire, il n’y avait aucune chance de dépasser Pecco dans le dernier virage.

« Donc, j’y allais doucement dans les deux derniers virages mais je ne pouvais pas essayer parce que Pecco, quand il était seul, il n’était derrière aucun coureur et c’est beaucoup mieux pour le pneu avant.

« Mais il a très bien travaillé sur les premiers tours pour avoir cette chance. »

Article précédentMotoGP Jerez : Aleix Espargaro : Si j’essayais, je toucherais Marc Marquez, j’étais en colère.
Article suivantO’Ward fait abstraction des distractions et remporte la victoire au Barber.