Accueil Moto GP Aucune diminution des vitesses du MotoGP n’est prévue, à moins que le...

Aucune diminution des vitesses du MotoGP n’est prévue, à moins que le WorldSBK ne soit touché.

12
0

Alors que les écarts entre les machines et WorldSBK ont toujours eu tendance à fluctuer en fonction de la longueur des circuits, du développement des motos et des pilotes qui les montent, le test WorldSBK de Portimao la semaine dernière a montré que le MotoGP a peut-être perdu son avantage.

Quatre pilotes du WorldSBK, dont le champion du monde Alvaro Bautista, qui a dominé les deux jours d’essais, ont battu le record du tour en Superbike à Portimao, et bien que ce ne soit pas une surprise totale, c’est la proximité des temps MotoGP qui est la plus impressionnante.

Bautista a réussi à réaliser un court relais de course où il a tourné à un ou deux dixièmes de moins que le meilleur tour en course de Fabio Quartararo lors du Grand Prix du Portugal de l’an dernier, tandis que l’Espagnol a terminé à trois dixièmes du record du tour MotoGP de .

Les Superbikes disposent d’une technologie incroyable qui n’a fait que s’améliorer au cours des dernières années. Cependant, étant donné la différence de coût entre la construction des deux motos, tourner dans une si petite marge sur un long tour est très impressionnant si l’on se place du point de vue du WorldSBK.

Lire aussi:  MotoGP Austin : Quand est-ce que ça se passe ? Comment le regarder à la télévision au Royaume-Uni ?

En ce qui concerne le MotoGP, l’amélioration de l’aérodynamisme sous la forme d’ailettes et de dispositifs de holeshot – le dispositif de holeshot avant a été interdit en MotoGP pour 2023 mais pas le dispositif arrière – a conduit à d’énormes gains de développement, permettant ainsi aux motos MotoGP d’atteindre des vitesses inimaginables, ce qui, en course, pourrait et a déjà produit des accidents horribles.

Et alors qu’une réduction de la vitesse a été soulignée comme un élément à prendre en considération par de nombreux observateurs de ce sport, le directeur de la technologie de Dorna, Corrado Cecchinelli, a déclaré à GPOne.com qu’aucun changement ne sera effectué à moins que la même réduction de la vitesse ne soit appliquée aux courses de Superbike.

Cecchinelli a déclaré : « Pour limiter les performances des motos de MotoGP, nous pourrions diminuer la capacité du moteur ou simplement diminuer encore plus l’alésage. Il est évident que nous devrions également intervenir sur le Superbike.

« Le problème réside aussi dans la diversité des mono-tyres choisis, car Pirelli se concentre beaucoup sur le développement et cela augmente les performances des motos dérivées de la production. »

Lire aussi:  Expliqué : Quelles sont les nouvelles unités de contrôle moteur du MotoGP pour 2023 ?

Cecchinelli a également parlé du défi que représente l’établissement de règlements, car il pense que les ingénieurs trouveront toujours des moyens de contourner les obstacles qui se présentent à eux.

« Le problème avec les règlements, c’est que peu importe l’importance de leur réflexion, ils peuvent être contournés », a ajouté l’officiel de la Dorna. « Il y a des dizaines d’ingénieurs qui savent comment faire… et bien sûr, ils le font.

« Dans le règlement actuel, par exemple, les ailes doivent être construites avec une certaine rigidité, afin de ne pas fléchir et décrocher. Comme vous vous en souvenez, cela s’est produit en avant l’introduction d’une norme spécifique.

« L’un des effets du dispositif d’abaissement est précisément de modifier l’angle d’attaque des ailes.

« Ensuite, bien sûr, la charge sur la roue arrière augmente, ce qui améliore l’accélération. Ces deux effets combinés permettent d’atteindre des vitesses plus élevées, car dans toute compétition de sport automobile, la vitesse dans les lignes droites est cruciale. »

4.3/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentRésultats du test d’accélération de Sepang MotoGP 2023 : Temps au tour du jour 3 (mardi)
Article suivantLa recrue Augusto Fernandez réagit à la pré-saison à Sepang : « Je commence à comprendre… »
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.