Accueil Formule 1 Aston Martin n’est pas plus rapide à Imola malgré son double pointage...

Aston Martin n’est pas plus rapide à Imola malgré son double pointage en F1 – Krack

342
0

Après un week-end horrible en Australie, marqué par quatre accidents, l’équipe basée à Silverstone a rebondi au Grand Prix d’Émilie-Romagne pour obtenir la huitième place avec Sebastian Vettel et la dixième avec Lance Stroll.

Après la course, Vettel a déclaré que son résultat était comme une victoire étant donné les difficultés de l’équipe jusqu’à présent en 2022.

Krack dit que l’équipe a simplement pris ses chances et tiré le meilleur parti des conditions difficiles du week-end, et que les résultats du top 10 ne reflètent pas un grand saut de performance.

« Nous sommes heureux, évidemment, parce que nous avons réussi dans des conditions difficiles vendredi et aujourd’hui à ramener la voiture dans un meilleur état qu’elle ne l’est par le rythme, » a-t-il déclaré après la course de dimanche.

« Donc je pense que les pilotes et l’équipe ont fait un très bon travail là-bas, en choisissant le bon moment pour les arrêts, en mettant en action ce que nous avons appris hier sur le sec.

« Les conditions mixtes ou les conditions difficiles sont celles où nous avons pensé que nous devions utiliser nos chances du mieux que nous pouvions. Et je pense que dans une course normale sur le sec, ça aurait été très, très difficile pour nous.

Lire aussi:  Bottas félicite Alfa Romeo pour sa performance après avoir terminé P8 à Melbourne.

« Je ne pense pas qu’il y ait plus de rythme dans la voiture que précédemment. Si vous regardez attentivement le sprint, nous devions défendre durement. Il n’y avait aucune chance que nous terminions dans le top 10 hier.

« Dans l’ensemble, je suis satisfait des premiers points de la saison. Mais nous avons un long chemin à parcourir, évidemment. Alors on sourit aujourd’hui, et demain on travaille dur pour l’avenir. »

Krack a également déclaré que ce résultat était un grand coup de pouce pour l’équipe après un début de saison difficile.

Avant le début du Grand Prix, il a rappelé à tous les membres du camp que la voiture s’était bien comportée sur le mouillé vendredi, et qu’il y avait une chance de profiter d’un après-midi compétitif.

« L’Australie a évidemment été très difficile pour toutes les personnes qui ont travaillé très, très dur à l’usine. Nous n’avions plus de pièces de rechange », a déclaré Krack.

« Donc avant la course, nous avons eu un briefing avec toute l’équipe. Et nous avons dit que nous avions des conditions similaires à celles de vendredi. Et nous avons fait un très bon travail vendredi à mon avis, pilotes et équipe, pour amener la voiture plus haut qu’elle ne le méritait vraiment.

Lire aussi:  FP3 : Perez devance Leclerc de 0.041s avant les qualifications cruciales de Monaco

« Puis nous avons dit, ok, aujourd’hui c’est pareil. Donc nous partons en P13 et P15, et peut-être que dans les conditions si nous faisons un travail sans erreurs, les autres pourraient en faire, alors il y a une chance de marquer.

« Et c’était une très bonne réaction de toute l’équipe qui était super prête, super préparée, de retour à Silverstone dans le contrôle de mission, et aussi ici.

« C’était un grand effort d’équipe aujourd’hui. Et c’était bien que nous ayons essayé de faire en sorte que ça se passe comme ça, et puis ça arrive. Ça ne marche pas toujours, pour être honnête.

« Je pense que nous avions une piste qui nous convenait probablement un peu, et les conditions aidaient. Et je pense que nous avons appris pas mal de choses du sprint avec les pneus tendres que nous pouvions appliquer. »

Article précédentMarquez : Honda a des « idées » pour réparer sa moto MotoGP en difficulté à Jerez.
Article suivantTREMAYNE : L’avantage a-t-il tourné en faveur de Red Bull après le Grand Prix d’Émilie-Romagne ?