Accueil Moto GP Aprilia est prête à fournir une équipe satellite MotoGP en 2023.

Aprilia est prête à fournir une équipe satellite MotoGP en 2023.

354
0

Le constructeur italien est l’une des deux seules marques de la grille actuelle à ne pas avoir de structure satellite, Suzuki n’ayant que deux motos d’usine.

Actuellement, Honda aligne quatre motos entre son équipe d’usine et LCR ; Yamaha aligne quatre M1 entre son équipe d’usine et RNF Racing ; KTM a sa propre équipe d’usine et fournit deux motos à Tech3, tandis que Ducati a huit machines dans les garages de son équipe d’usine, Pramac, Gresini et VR46.

Le nombre de motos sur la grille reste limité à 24, ce qui signifie qu’Aprilia devra s’associer à l’une des équipes satellites actuellement présentes dans le paddock.

S’exprimant en exclusivité pour Autosport à la veille du Grand Prix du Portugal, Massimo Rivola, PDG d’Aprilia, a déclaré que la marque était ouverte à l’idée d’étendre sa présence sur la grille à partir de 2023 si la bonne offre était faite.

Lire aussi:  Pourquoi Yamaha n'a pas appris des erreurs de Honda et Suzuki en MotoGP.

« Si nous recevons des offres intéressantes qui peuvent faire grandir le projet, nous les évaluerons », a déclaré Rivola.

La plupart des constructeurs qui exploitent des satellites ont conclu des accords qui s’étendent au-delà de 2022, à l’exception de RNF Racing.

RNF Racing est né des cendres de Petronas Sepang Racing Team, qui a décidé de quitter le à la fin de la saison dernière, suite à la décision de Petronas, le sponsor principal, de mettre fin à son association avec le groupe.

Le patron de l’équipe, Razlan Razali, a créé RNF Racing à partir de l’ancienne entité SRT et a signé un nouveau contrat avec Yamaha.

Lire aussi:  MotoGP : Bastianini : je peux tout faire avec la GP21, prêt pour le Qatar

Cependant, cet accord n’était que d’un an – prétendument en raison des règles commerciales pour les nouvelles sociétés, RNF n’ayant été créée qu’à l’automne dernier, quelques semaines seulement avant l’annonce officielle de l’équipe.

Si Yamaha décide de ne pas poursuivre avec RNF, l’équipe pourrait devenir l’équipe satellite d’Aprilia.

Aprilia a également confirmé à Autosport que son intention était de réengager Maverick Vinales et Aleix Espargaro dans son équipe d’usine pour 2023.

Ce dernier, qui a remporté en Argentine la première victoire d’Aprilia dans l’ère MotoGP moderne, a révélé la semaine dernière en Amérique que sa première offre de l’équipe l’avait rendu « triste » car les deux parties étaient loin d’être d’accord.

Article précédentWATCH : Revivez l’action du Grand Prix de Saint-Marin 2005, alors qu’Alonso partage ses souvenirs de la bataille épique avec Schumacher.
Article suivantLeclerc : Trouver les voleurs de montres n’est pas un processus « facile ».