Accueil Formule 1 Alpine paie le prix de son « courageux » effort de développement d’un moteur...

Alpine paie le prix de son « courageux » effort de développement d’un moteur de F1

50
0

Le moteur Renault était à la traîne par rapport à ses concurrents au cours des deux dernières saisons, mais la division des groupes motopropulseurs de Viry a fait un grand pas en avant au cours de l’hiver, et cette saison, ses performances ont été considérablement améliorées.

Cependant, il y a eu des problèmes constants de fiabilité, et Fernando Alonso et Esteban Ocon ont tous deux été éliminés des points avec des pannes de moteur à Singapour.

Alonso est susceptible de devoir prendre un autre nouveau PU et donc une pénalité de grille, peut-être à Austin, bien que l’équipe espère qu’Ocon puisse arriver à la fin de la saison sans nouveaux éléments.

« Il y a toujours des problèmes de démarrage », a déclaré Fry à Autosport à Suzuka. « De toute évidence, nous avons pris beaucoup de choses cette année, en changeant énormément de choses. Et nous sommes beaucoup mieux en termes de performance pour ce qui a été fait ces deux dernières années, vraiment.

« Un grand travail a été fait, mais il a toujours été fait en sachant que nous allions rechercher la performance – et la fiabilité, nous allons la corriger. Et je pense que c’est une façon courageuse d’aller de l’avant, n’est-ce pas ? De temps en temps, on se fait surprendre, comme tout le monde. »

De manière inquiétante pour Alpine et Renault, les deux pannes survenues à Singapour n’étaient pas liées.

 » Nous avons découvert que c’était deux problèmes différents, les choses se sont passées différemment « , a déclaré Ocon. « C’est frustrant de ne pas terminer la course, surtout avec tout ce qui s’est passé dans la dernière partie. Mais la chose la plus importante est que la voiture soit performante à la fin.

Lire aussi:  Les points techniques clés qui mettent en avant les mises à jour de la voiture de F1 d'Aston Martin.

« Nous avons une voiture qui est géniale, nous avons apporté quelques mises à jour qui fonctionnent. Donc la voiture est compétitive.

« Nous avons juste besoin de faire deux week-ends normaux, des deux côtés. Et marquer les points que nous pouvons avec la voiture que nous avons, parce que c’est plus que possible.

« Ce que je sais, c’est que nous avons eu quelques problèmes dans cette course au départ, et évidemment la panne plus tard. Donc ce n’est pas quelque chose qui arrive normalement parce que le moteur a normalement fonctionné sans problème le reste de l’année. »

Fry a noté que les ingénieurs de Renault comprennent déjà ce qui a échoué à Singapour, et travaillent maintenant sur la raison pour laquelle cela s’est produit.

« Il s’agissait de problèmes différents », a-t-il dit. « Les moteurs sont revenus mardi midi, dépouillés et compris, et nous travaillons dessus.

« Les problèmes sont relativement nouveaux, je dirais. Ils doivent être compris, et jusqu’à ce que vous creusiez la cause profonde, vous n’êtes jamais tout à fait sûr, n’est-ce pas ? Vous devez donc faire votre analyse correctement. »

Lire aussi:  Berger : l'approche de Hamilton en F1 est "au milieu" de Senna et Prost

A la question de savoir si la chaleur et l’humidité de Singapour ont joué un rôle, Fry a répondu : « Il est trop tôt pour le dire. Je veux dire, c’est difficile de croire que c’est ça, mais nous ne savons vraiment pas, pour être honnête. »

L’équipe doit maintenant décider jusqu’où elle peut faire fonctionner ses PU restants, et si oui ou non les problèmes de Singapour vont réduire leur cycle de vie.

Alonso semble avoir besoin d’un nouveau PU quoi qu’il arrive, bien qu’Alpine n’ait pas encore pris de décision finale.

« Tant que nous ne comprenons pas le problème, il est difficile de répondre honnêtement à cette question », a déclaré Fry lorsqu’il a été interrogé sur les changements potentiels.

« Honnêtement, je ne sais pas. Pour l’instant, je ne pense pas que nous ayons besoin de prendre des sanctions ici.

« Esteban a encore un kilométrage raisonnable. Pour Fernando, nous devons y réfléchir. Mais encore une fois, tout dépend de ce que dit l’analyse. Est-ce qu’on baisse soudainement le kilométrage ou pas ? Il est difficile de le savoir pour le moment, tant que tout le travail n’a pas été fait. »

Ocon garde l’espoir d’arriver à la dernière course sans nouvelles pénalités.

« Je devrais m’en sortir », a déclaré le Français. « Je croise les doigts jusqu’à la fin de l’année, mais le plan peut changer rapidement, on ne sait pas. »

Article précédentChannel 4 continuera à diffuser les meilleurs moments de la F1 et le GP britannique en direct en 2023.
Article suivantFerrucci de retour en 2023 avec un poste à temps plein chez Foyt Racing