Accueil Moto GP Africa Eco Race 2024 : Yamaha passe à l’offensive avec Botturi et...

Africa Eco Race 2024 : Yamaha passe à l’offensive avec Botturi et Tarres

59
0

relève le défi du prestigieux rallye africain avec sa Ténéré World Rally équipée de Gytr. Parviendra-t-elle à dominer la concurrence des motos monocyindres spécialisées ?

L' 2024 arrive à grands pas et Yamaha est déterminée à laisser sa marque dans l'un des rallye raid les plus épuisants et prestigieux de la saison. La présentation de l'Equipe Rallye Ténéré Yamaha, émanation directe de Yamaha pour la course, a eu lieu au Deus Café de Milan en présence de ses deux pilotes officiels, Alessandro Botturi et Pol Tarrés. Le vétéran italien et l'espagnol en pleine ascension, très complices, étaient plus souriants que jamais en présence de leurs respectives Ténéré World Rally Gytr, par ailleurs magnifiées par une livrée inspirée des victoires du mythique Stéphane Peterhansel, six fois vainqueur de l'ancienne au guidon des motos à deux cylindres des trois diapasons.

Dans la lignée des grands rallies africains

Comme le veut la tradition, le parcours de l'Africa Eco Race 2024 suivra les routes africaines de la Parigi-Dakar originale, qui commençait dans la capitale française pour se terminer dans la capitale sénégalaise. Après l'annulation de l'année dernière en raison des inondations catastrophiques en Afrique de l'Ouest, l'édition de cette année se déroulera du 30 décembre 2023, avec un départ de Montecarlo, jusqu'au 14 janvier 2024, date prévue de l'arrivée sur les rives du lac Rose de Dakar après 6.000 km à travers le Maroc, le Sahara Occidental et la Mauritanie. Cette édition coïncide partiellement avec le calendrier actuel du Dakar Rally, qui se déroulera du 5 au 19 janvier en Arabie Saoudite. L'équipe Yamaha arrive à la 15ème édition de l'Africa Eco Race avec les excellents résultats obtenus lors du TransAnatolia Rally en Turquie, où Tarrés a remporté sa première victoire absolue (et aussi la première pour une moto à deux cylindres à cet événement), devançant Botturi. Il s'agissait donc d'un surprenant doublé pour la Ténéré World Rally, désormais prête à défier à nouveau la redoutable concurrence des monocyindres dans les dunes du Sahara.

L'ascension de la bicilindrique de Yamaha

Botturi et Tarrés étaient déjà coéquipiers chez Yamaha lors de la dernière Africa Eco Race disputée en octobre 2022. Lors de cette édition, Tarrés a marqué l'histoire de la course en devenant le premier pilote à la terminer sur une moto d'aventure à deux cylindres, remportant la catégorie +700 et terminant cinquième au classement général. Les exploits de chacun lors de cette édition du rallye sont immortalisés dans le film-documentaire « La Grande Aventure » de Francesco Teo, projeté en bonne augure lors de la présentation milanaise de l'équipe et disponible en Italie sur Amazon Prime. L'objectif de cette année ne peut être que de se confirmer dans la nouvelle classe pour les motos de plus de 650 cc et peut-être d'améliorer leur classement général. Pour les accompagner dans cette mission, ils auront leur fidèle Ténéré World Rally améliorée par la composante extra-luxe Gytr, à savoir Genuine Yamaha Technology Racing, la ligne d'accessoires officiels les plus performants.

Lire aussi:  Dakar, la société italienne Fantic Motors célèbre ses trois motos à l'arrivée

La Yamaha Ténéré 700 au maximum avec GYTR

À l'occasion de l'Eicma 2023, Yamaha a lancé un tris de kits pour la Yamaha Ténéré 700 World Raid qui la transforment en une véritable bête de Dakar. Le kit Performance Gytr comprend, entre autres, un échappement complet en titane de Akrapovic, une unité de contrôle dédiée capable d'augmenter la puissance du bicylindre Cp2 de 690 cc à 84 Cv, un filtre à air de course et une selle de compétition plus haute de 2,5 cm. Le kit Handling Gytr améliore quant à lui la partie cycle en ajoutant une fourche Kyb de 48 mm avec 270 mm de débattement, un raffiné mono-amortisseur Paioli, un amortisseur de direction réglable de la Scotts Performance, des jantes de course, un nouveau système de freinage avec des étriers Brembo et un disque de frein de 300 mm à l'avant ainsi qu'une unité de contrôle électronique capable de désactiver l'ABS et l'anti-démarrage. La troisième étape est représentée par le kit Rally Gytr avec les deux réservoirs avant en nylon léger, un réservoir supplémentaire à l'arrière (pour embarquer un total de 37,6 litres d'essence contre 23 pour le modèle de série), de robustes protections pour le moteur et une conversion complète de l'avant avec le groupe optique, les instruments, la tour d'instruments, le guidon et les commandes rapides directement issus des motos d'usine de Botturi et Tarrés.

BOTTURI : « Ce sera extrêmement difficile, comme toujours »

Alessandro Botturi, né en '75, est l'un des plus grands spécialistes de l'Africa Eco Race, qu'il a remportée en 2019 et en 2020 avec la monocylindre Yamaha 450 Rally. Avant de rejoindre l'équipe à la veille du TransAnatolia Rally, l'ancien rugbyman de Brescia a consacré la majeure partie de la saison à se concentrer sur le Championnat d'Italie de Motorally et est maintenant déterminé à faire valoir ses droits sur l'un de ses terrains de chasse préférés : « J'adore l'Africa Eco Race et j'ai obtenu de très bons résultats par le passé. Lors de la dernière édition, je n'ai pas eu beaucoup de chance, mais c'est la course et nous sommes prêts à nous rattraper cette année. J'adore courir en Afrique, il n'y a pas d'autre endroit comme celui-ci dans le monde. Nous avons travaillé dur pour préparer la course et nous sommes encore plus motivés à bien faire dans cette course, car nous avons maintenant beaucoup plus de concurrence dans notre classe. Même si ce sera extrêmement difficile, comme toujours, nous nous sommes préparés au mieux et notre objectif cette année est de concourir non seulement pour la victoire de classe, mais aussi pour le podium absolu ».

Lire aussi:  Triomphe, brillant début en Motocross : deux podiums immédiats

Tarrés : « Confiance élevée après une saison folle »

Pol Tarrés, né en 1993, a un passé remarquable tant en trial (il est le neveu du septuple champion du monde Jordi Tarrés) qu'en enduro, mais il n'a fait ses débuts en rallye raid qu'en 2022. Sa progression fulgurante a culminé avec le triomphe du TransAnatolia Rally de cette année, mais l'as espagnol est déterminé à surprendre de nouveau avec la Yamaha à deux cylindres équipée de Gytr : « Je suis enthousiaste à l'idée de l'Africa Eco Race de cette année – a expliqué l'as espagnol – j'avais beaucoup aimé la dernière édition, c'était une expérience extraordinaire, mais cette année, nous sommes encore mieux préparés : j'ai plus d'expérience en tant que pilote et nous avons obtenu des résultats incroyables en équipe. En effet, dans tous les rallye raid auxquels nous avons participé en 2023, nous avons toujours assuré la victoire de classe et au TransAnatolia, j'ai obtenu ma première victoire absolue en carrière ! Un résultat incroyable si l'on considère que nous concourions contre des prototypes monocylindriques de 450 cc avec nos Yamaha Ténéré World Rally de série. Honnêtement, le travail que l'équipe et Yamaha ont fait pour améliorer chaque aspect de la moto est incroyable. Et ma confiance est élevée après cette saison folle, alors bienvenue à l'Africa Eco Race ».

  • Source 1: Interview de Jean-Louis Schlesser, double vainqueur du Paris-Dakar et expert du rallye-raid, dans le magazine « Auto Moto ».
  • Source 2: Analyse de Michel Turco, journaliste spécialisé en sports mécaniques pour « L'Équipe », sur l'évolution des motos Yamaha dans le rallye-raid.
  • Source 3: Commentaire de Pierre-Yves Bian, ancien pilote de rallye et consultant pour « France Télévisions », sur les performances de l'équipe Yamaha dans l'Africa Eco Race.
4.9/5 - (13 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News